Skip to content

Sélection de journalistes, version allemande

Bon, vive Twitter - j’ai pu demander à des journalistes de Berlin (ZDF) pour m’éclairer un peu sur
a) comment et par qui sont choisi les journalistes qui accompagnent ministres et chancelière lors de ses voyages?
b) qui peut venir poser des questions à la Bundespressekonferenz?
c) le nombre “limité” (25) des journalistes qui ont pu accompagner Macron au Mali, est-il “petit”?

Réponses:
a) Le ministère / la chancellerie invite une rédaction, qui envoie un journaliste de son (la rédaction) choix. Ce n’est donc pas le gouvernement qui choisit le / les journalistes
b) Tout journaliste professionnel et exerçant ce métier à temps plein peut venir poser des questions au gouvernement à la Bundespressekonferenz. Il n’y a pas d’invitations. En fait (#funfact), la Bundespressekonferenz est une association de... journalistes (!) et le gouvernement y n’est qu’un invité (!) (mais parfis les ministres et aussi la chancellerie font des conférences de presse chez eux, je ne sais pas comment cela marche en détail)
c) 25 journalistet pour un déplacement est un nombre élevé (donc pas du tout petit), mais justifiable pour un chef d’état

Détails, pour les germanophones, voici.

 

Le gouvernement Macron, sa communication, et la liberté de la presse en France

Explications de l’Elysée sur leur décision de ‘choisir’ les journalistes pour chaque déplacement: via @MarianneleMag.
Convainquant. pic.twitter.com/tkAXJxr6QU

— Doc (@DrHaijin) May 18, 2017

Hmmm... je ne sais toujours pas ce que j’en pense.. Je comprends l’idée, je ne la trouve pas forcément mauvaise, mais il reste un point de principe: il n’appartient pas aux politiques de choisir les journalistes, point.

Cela dit, un autre point passe bien inaperçu: La faiblesse de la liberté de la presse en France. Hormis la situation légale, qui n’est pas satisfaisante, il y a un souci politique à se faire: Les deux seuls candidats à la présentielle qui n’ont pas régulièrement attaqué les médias, c’étaient Hamon et Macron.

Autrement dit: Il n’y a plus grand monde, dans l’univers politique de France, pour critiquer de manière crédible ce que Macron fait. La presse a peu d’alliés - la loi ne la protège pas assez, la politique s’en fiche.

Il n’y reste plus grand monde pour défendre sa liberté.

Ca vaut combien, la liberté et le progrès?

Je me suis parfois posé la question ce que ça vaut, tous les acquis sociaux et démocratiques des 70 dernières années : la liberté de presse, l’indépendance de la justice, les droits de l’homme, la société tolérante et ouverte. Vous aussi ?

Ben, cette semaine, j’en ai eu une réponse. D’un retraité que j’ai rencontré à Strasbourg. Il m’expliquait qu’il allait voter blanc au deuxième tour. Pourquoi ? Parce que il ne profitera pas de l’exonération de la taxe d’habitation que Macron prévoit pour les 80 % des ménages les moins aisés (sa retraite est trop haute), mais il devra payer plus de CSG (1,7 % de plus, pour la même raison).

Voilà. La valeur de ces libertés, elle se laisse donc facilement chiffrer: moins de 35 €, déductibles des impôts.

A la recherche de l 'ultralibéralisme'

Constat: On dénonce régulièrement le programme de Macron comme étant “ultralibéral”.

Ou exactement, dans son programme, se trouve-t-il, cet “ultralibéralisme”? Je l’ai lu, je ne le trouve pas.

Toute indication concrète est de bienvenue. Merci.

Comment Fillon aurait du gérer l'affaire Penelope

Ce que Fillon aurait du faire / dire, mais on ne l’entendra jamais:

  • “Je n’ai pas détourné de l’argent public; je suis innocent de toutes les reproches que l’on me fait actuellement. Je salue donc la rapidité de réaction du parquet et des magistrats. Le plus vite la procédure juridique se passe, le plus vite mon innocence sera formellement établi. La Justice indépendante est un des piliers sur laquelle se base notre démocratie. Je lui fais entièrement confiance. ”
     
  • “Cela dit, je reconnais que même si la loi me permettait d’embaucher des proches comme ma femme, cette règle n’est manifestement pas en phase avec l’exemplarité à laquelle nous nous attendons tous de nos députés. Mon innocence juridique ne m’enlève pas la responsabilité de reconnaître, ici, maintenant et devant tous les Français, que mes actions - légales - n’étaient pas éthiques. Je reconnais cette erreur. Une fois élu Président de la République, je ferai voter une loi qui interdira, dès les prochaines législatives, l’embauche par un député des personnes parents de sang ou par alliance.”

Ausnahmezustand ("État d'urgence") - was bedeutet das?

Der “État d’urgence” (Ausnahmezustand) den Hollande gerade in Frankreich verhängt hat, beinhaltet unter anderen:

  • Hausdurchsuchungen ohne richterlichen Beschluß (zwischen Freitag und heute früh bereits gut 130 lt. Premierminister Valls)
  • Möglichkeit des Verhängens von behördlichem Hausarrest
  • eingeschränkte Versammlungsfreiheit
  • eingeschränkte Freizügigkeit (insb. Ausgangssperren)
  • eingeschränkte (eigentlich: aufgehobene) Pressefreiheit
  • Möglichkeit des Konfiszierens von Waffen
  • Militärgerichtsbarkeit auch für Straftaten und Verbrechen

Hollande möchte diesen um 3 Monate verlängern und das dahinter stehende Gesetz (es stammt von 1955) auf die heutige Zeit anpassen. Was für mich heißt: Auf IT und Telefonie ausdehnen.

Deutsch: https://de.wikipedia.org/wiki/Ausnahmezustand

Französisch: https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_d’urgence_en_France

Gesetzestext:

Message à l'"état" "islamique"

Message à l’“état” “islamique” (en écrivant ceci, je me rends compte qu’ils ont compris aucun des deux concepts, mais c’est un autre sujet):

Je vais être à Paris deux jours de la semaine prochaine. Comme prévu. Je vais apprecier mon voyage surement agréable en TGV depuis Francfort. Comme prévu.

Mon hotel se situe dans le 10ème de Paris, pas très loin de la ou vous avez tirés sur ces pauvres gens. Le résto ou j’ai réservé est à quelques pas. Pas de changement prévu la non plus.

Je vais m’y faire un très bon diner. Comme prévu. J’aurais surement l’ame triste (ce qui n’était pas prevu, je vous accorde ca), mais avant tout:

Je n’avais pas prévu d’avoir peur, ET CA NE CHANGERA PAS!

Voilà.

Auch mal nett..

..neue Verspätungsgründe, made by SNCF:

  •  aufgrund der schlechten klimatischen Bedingungen in Frankreich hat der Zug, der vor uns im Bahnhof steht, ein technisches Problem. Wir werden 30 Minuten warten müssen, bis wir einfahren können (am Bhf. Strasbourg, etwa 4 km Luftlinie von der deutschen Grenze entfernt)
  • aufgrund der Kälte ist die Höchstgeschwindigkeit der Züge auf 230 km/h begrenzt. Deswegen kommt der TGV aus Paris 15 Minuten später. Nein, 22. Nee, doch 23. Nein, doch nur 15. Ach, doch 20. Also genaugenommen 30. OK, 35. (Ebenfalls Strasbourg)