Skip to content

Racaille, Grenaille, pour qu'il s'en aille

Ayant regardé, aujour d’hui, sur TV5 une émission du Grand Rendez-Vous - cette fois là avec M. Barroso (qui parle courrament le francais, avec très peu d’accent) - il me semble qu’il y aie des idées sur les émeutes en banlieue que je dois noter ici, pour qu’elles ne soient pas oubliées. Et voilà, ce que je pense:

Premièrement, j’en ai vraiment marre de Sarkozy. Je vous avoue avoir été bien impressioné de cet homme avant que et pendant que j’étais en France. Il est un populiste, sans doute, mais évidamment ca ne lui empêche pas d’avoir pas mal d’idées pas du tout conventionelles. C’est déjà rare, mais d’ailleurs, ses mésures ont eu des effets tres visibles et souvent bien positives. J’aurais me dit, à l’époque, qu’ un charactère comme lui manque un peu en Allemagne.

Par contre maintenent, avec les présidentielles approchant, il nous montre que pour le pouvoir, il ferait n’importe quoi, en sens litéraire. Moi, je suis entierement certain que sa petite phrase qui egalait la population en banlieue à la racaille est la cause direct de au moins la moitié des voitures brulées et du fait que la violence s’est déclenché presque partout en France. Il a profondement vexé une certaine partie de la population, d’une facon completement inacceptable, pour gagner de sympathie parmi ses electeurs potentiels. Ca rassemble un peu a notre M. Stoiber, qui disait quelques semaines avant l’élection qui’il ne souhaite pas qu’elle soit décidée par “les frustrés” - ce qui voulait dire: Les Allemands de l’est.

Deuxièmement, l’avis qu’ il s’agit d’un problème économique (chômage) me semble pas du tout être au coeur de l’affaire. Je ne doute pas du tout qu’en banlieue, il y a pas mal (trop!) de chômage, et en particulier, que le chômage de la jeunesse est un problème très grave en France. Mais si l’économie est le facteur clé, pourquoi n’y-a-til pas des émeutes chaque jour aux Etats-Unis? Les aides aux chômeurs en France ont aun niveau assez hautes, en comparaison avec l’Allemagne et particulierement avec les Etats-Unis. En outre, les chômeurs en banlieue vivent dans un état qui garantie un certain niveau d’education, gratuitement, une assurance maladie pas du tout mauvaise, et autres aides essentielles. Cela ne suffit pas - bien entendu - pour remplir une vie, c’est clair. Mais ca montre aussi que le problème est, au fond, un problème social, et qu’on ne pourra jamais le resoudre avec d’argent. Il s’agit, à mon avis, d’un problème de la société entiere, qui n’arrive pas à créer des conditions suffisamment égales pour que les gens se sentent inclus. La République promet a tous la liberté, l’égalité, et la fraternité, mais en banlieue, ca se traduit au chômage, le smic, et des contrôles quotidiennes et arbitraires par les flics, avec peu de probabilité d’y échapper un jour.

Troisièmement, et d’une grande importance pour mes compatriots allemands, les émeutes en France doivent nous faire apprendre que l’importance de la langue es bien surestimé chez nous. Les jeunes en banlieue parlent - en général - le francais comme langue maternelle. L’idée qu’il fallait justement faire tous les étrangers qui vivent en Allemagne apprendre l’allemand pour que nos problèmes d’intégration disparaissent est tout simplement fausse. Il s’agit beaucoup plus d’une chose qui concerne les “Allemands allemands” autant que les immigrés: rien que la société entière - ni l’etat, ni l’économie (et particulièrement pas des mésures repressives) arriveront a créer une condition dans laquelle il n’y aie pas des parties de la population qui se sentent exclus. Pour que toutes les parties de la société soient un entier, il faut un effort de chaque partie. Pour l’instant, je proposerais commencer, nous-meme, sans toujours attendre que les autres fassent le “premier” pas. L’étude Pisa nous à montrée - plusieures fois - que notre système éducatif est un des plus injustes en Europe. En le reformant d’une facon qui permet plus d’égalité de chances pour tous, on ne peut que gagner.

Trackbacks

Keine Trackbacks

Kommentare

Ansicht der Kommentare: Linear | Verschachtelt

Stephane am :

pourquoi n’y-a-til pas des émeutes chaque jour aux Etats-Unis? Et qu’est ce que c’est ca : http://en.wikipedia.org/wiki/1992_Los_Angeles_Riots ? Au moins en France il n’y a pas eu 50 morts... A Besancon je suis passe un soir devant un immeuble pres du campus avec un copain, 5 ou 6 jeunes sont venus vers nous et nous ont dit “Vous repassez jamais ici !”. Ca se passe comme ca dans les quartiers, et la gauche n’a rien fait pour changer la situation (et la droite avant Sarkozy aussi d’ailleurs).

Kommentar schreiben

Umschließende Sterne heben ein Wort hervor (*wort*), per _wort_ kann ein Wort unterstrichen werden.

Um maschinelle und automatische Übertragung von Spamkommentaren zu verhindern, bitte die Zeichenfolge im dargestellten Bild in der Eingabemaske eintragen. Nur wenn die Zeichenfolge richtig eingegeben wurde, kann der Kommentar angenommen werden. Bitte beachten Sie, dass Ihr Browser Cookies unterstützen muss, um dieses Verfahren anzuwenden.
CAPTCHA

Formular-Optionen